Premier couac autour des dépassements d’honoraires

Publié le 21/12/2012

Les syndicats de médecins et l’Assurance maladie ne sont pas parvenus à définir un dépassement d'honoraires excessif à l’issue de la réunion de la commission paritaire nationale (CPN) qui a eu lieu hier, jeudi. Environ 5 % (soit 1 500) médecins de secteur 2 - c'est-à-dire 1,5 % de l'ensemble des médecins - seraient susceptibles d'être interpellés sur leurs pratiques tarifaires, selon le directeur de la CNAM Frédéric Van Roekeghem. Les départements dans le collimateur seraient le Rhône, les Hauts-de-Seine et Paris. Par conséquent, les syndicats souhaiteraient que le fameux taux "repère" de 150 % du tarif Sécu soit relevé dans ces départements. Le patron de la CSMF Michel Chassang craint notamment « un risque de sanction généralisée ». « L’Assurance maladie a tenté de transformer l’avenant n° 8 en machine à sanctions » écrit-il dans un communiqué. Au même moment, le président de la FMF Jean-Paul Hamon est lui aussi inquiet. « Le directeur de la Caisse est en train de serrer la vis très fort » déplore-t-il avant d’ajouter : « ce qui devait être un taux "repère" finit par devenir un plafond ». La prochaine réunion de la CPN, qui doit avoir lieu le 17 janvier, risque d’être chaude.


Source : legeneraliste.fr