Pradaxa, mieux qu’un AVK bien dosé  Abonné

Publié le 27/11/2009

Crédit photo : ©API/PHANIE

Une étude post-hoc de RE-LY (Randomized Evaluation of Long term Anticoagulant Therapy) suggère qu'un INR parfaitement équilibré sous warfarine n'assure pas une efficacité antithrombotique et une tolérance hémorragique équivalente à celles du dabigatran (Pradaxa). Les auteurs ont analysé les résultats de RE-LY en classant les patients du bras warfarine en quatre catégories selon leur temps passé en zone thérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte