Pr Albert Hirsch: "il faut une consultation de prévention rémunérée à sa juste valeur"  Abonné

Publié le 16/10/2009
Pour le Vice-président de la Ligue contre le cancer, en charge de l’information et de prévention, le succès du plan cancer 2 passe par la reconnaissance du médecin traitant… et par la hausse du prix du tabac.
Le Généraliste : Lorsque le Pr Grünfeld a remis son rapport de préconisation pour le plan cancer 2 au président de la République, il l’avait intitulé pour un nouvel élan, est-ce à dire que le premier s’essoufflait ?

Sur le plan de la prévention, on ne peut pas dire que le plan cancer 1 n’a pas eu d’élan. Quand Jacques Chirac a dit qu’il déclarait la guerre contre le tabac, cela a engendré une réelle mobilisation. En revanche, sur le plan de l’intervention du médecin généraliste cela a été beaucoup plus faible.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte