Pourquoi nous sommes si mauvais...  Abonné

Publié le 20/12/2013

Tout s'éclaire enfin. Une lueur, un rai de lumière vient illuminer le côté obscur et si peuglorieux de nos trop nombreux échecs thérapeutiques. Permettez-moi de partager avec vous cette découverte essentielle que pourtant vousprésentiez, cernés par les doutes et les reproches obsidionaux de vos patients insatisfaits : « Votretraitement, il m'a rien fait... »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte