Pourquoi les obèses sont plus à risque ?  Abonné

Publié le 14/01/2011

Il semble aujourd’hui établit que l’obésité constitue un facteur de risque vis-à-vis du virus grippal A H1N1. Selon un article paru début Janvier dans le Lancet Infectious Disease *, ce constat pourrait s’expliquer en partie par la forte proximité structurelle entre cellules immunitaires et adipocytes et par certaines interactions entre adipokines et système immunitaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte