« Pourquoi j’ai tourné la page libérale »  Abonné

Publié le 18/12/2009

Médecin généraliste en libéral et hospitalière pendant une dizaine d’années, j’ai renoncé à l’exercice libéral dès qu’une opportunité d’exercer convenablement mon métier s’est présentée. J’ai alors pris conscience que les horaires indécents auxquels j’étais contrainte, dès lors que je voulais gagner ma vie convenablement, étaient totalement inconciliables avec l’éducation de trois enfants. Quinze heures de pratique quotidienne, six jours sur sept, ne me laissaient plus de temps pour ma vie de famille, et me permettaient, par ailleurs, tout juste de joindre les deux bouts.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte