Sondage

Pour vos patients, les médias en font trop sur les crises sanitaires

Publié le 07/08/2013
Selon une étude, les trois quarts de nos concitoyens trouvent que les médias en font trop sur les crises sanitaires. Et dans ce contexte de surabondance d’informations santé, 51% affirment ne plus se fier qu’à son médecin.

Les Français sont-ils trop informés en matière de santé ? Selon le barometre de la Dreees sur "l’opinion des Français sur la santé, la protection sociale, la précarité, la famille et la solidarité", nos concitoyens ont une position ambivalente sur la couverture médiatique de plus en plus importante des questions de santé et des crises sanitaires. 68% d’entre eux trouvent que l’on est "de mieux en mieux informés" dans l’Hexagone en matière de santé, mais ils sont encore plus nombreux (77%) à considérer que les médias en font trop et "ont tendance à exagérer" dès qu’il s’agit de santé publique. En parallèle, la part de ceux qui estiment qu'il y a "trop d'informations en matière de santé et c’est trop compliqué pour que l'on puisse vraiment avoir une opinion" est elle aussi majoritaire (60%). Et les Français sont presque aussi nombreux (55%) à considérer que "malgré ce que l’ondit, cela va quand même mieux qu’avant"

Dans ce contexte de surabondance médiatique, les valeurs sûres sont à la hausse. Plus d’un Français sur deux estiment qu’en matière de santé "je n’ai confiance qu’en ce que me dit mon médecin". Même si cette proportion est à peu près stable ces dernières années, elle a plutôt augmenté au cours des années 2000 : au début du siècle, seuls 46% des sondés étaient de cet avis. Comme quoi dans la tempête médiatique, la figure stable du médecin n’a pas pâti de la crise de confiance de ces dernières années, bien au contraire.

Réalisé par CSA, le Baromètre d’opinion de la Drees suit chaque année depuis 2000 l’évolution de l’opinion des Français à l’égard de la santé, la protection sociale, la famille, la solidarité, la pauvreté et l’exclusion.
Paul Bretagne

Source : legeneraliste.fr