Pour l’IGAS, fusionner les hôpitaux n’est pas forcément la bonne solution

Publié le 23/07/2012

Pour la première fois, un rapport officiel d’experts met en doute la politique de fusion des hôpotaux tentée ça et là ces dernières années. «A l'hôpital, comme dans le secteur des entreprises, beaucoup de fusions échouent à atteindre leurs objectifs, et certaines contribuent même à aggraver les difficultés des entités qu'elles ont réunies», relève l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) qui publie ce document. L'Igas a établi un bilan des fusions hospitalières impliquant des établissements publics de santé (EPS) ayant une activité de court-séjour -médecine, chirurgie et/ou obstétrique. Parmi les causes d’échec figurent notamment temps de trajet trop important, bassins de vie trop différents ou absence de complémentarité des activités.L’Igas formule, 29 recommandations concernant les fusions. Mais d’une manière générale, elle conclut à la nécessité d’user du procédé avec modération : «en raison des difficultés qu'elle soulève et des risques qu'elle présente, la fusion doit demeurer une opération rare, à réserver aux cas où elle paraît effectivement indispensable».


Source : legeneraliste.fr