Pour les cinéastes, le cancer n’est plus tabou

Publié le 26/03/2011

« Le bruit des glaçons » de Bertrand Blier l'an dernier, « Ma compagne de nuit » d'Isabelle Brocard aujourd'hui : le cancer trouve sa place au cinéma, comme une réalité qu'il faut affronter.

Aujourd’hui, même si le cancer fait toujours aussi peur, plus de gens en guérissent et on en parle plus facilement. Cette nouvelle approche a modifié le comportement des cinéastes et on est aujourd’hui bien loin des mélos lacrymaux type « Love story ». « On n'est plus dans le mélodramatique, le pathos, le voyeurisme, on est dans la vraie vie, où le cancer est une réalité, où il s'agit de continuer à vivre », relève Guillaume Papin, de la Ligue contre le cancer. En traitant du cancer en phase terminale, "Ma compagne de nuit", le film d'Isabelle Brocard prend des risques, mais sait éviter les clichés. Une réussite grâce aussi au jeu pudique des deux actrices, Emmanuelle Béart et Hafsia Herzi.


Source : legeneraliste.fr