Pour le moment, la HAS dit non aux auto-tests sérologiques  Abonné

Publié le 19/05/2020
Doigt

Doigt
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

La HAS vient de se prononcer sur la place des tests sérologiques rapides (ou tests unitaires) dans la lutte contre le COVID. Comme pour les tests sérologiques automatisables (type Elisa), les tests diagnostiques rapides (TDR) et les tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) ont leur place dans la surveillance épidémiologique et, sur prescription médicale, dans la stratégie diagnostique en complément de la PCR qui reste le test de première intention pour le diagnostic de la phase aiguë du COVID-19.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte