Dr Nicole Kunsevi, médecin généraliste à Paris.

« Pour la liberté de choix du patient et la liberté de prescription du médecin »  Abonné

Publié le 05/06/2009

« Je refuse cette mainmise de la Sécurité sociale sur nos prescriptions, qui nie notre libre arbitre et celui des patients quant au choix de leurs médicaments – princeps ou générique – lequel dépend du porte-monnaie de chacun. Nombreux sont mes patients qui changent de pharmacie parce qu’on les oblige à prendre le générique. Je comprends pourtant les raisons d’économies budgétaires. A mon échelle, j’ai constaté une différence d’efficacité nette, entre princeps et générique (amoxicilline) avec, parfois, des réactions secondaires allergiques ».


Source : Le Généraliste: 2491