Pour la CSMF, MG France n’a «pas le monopole des généralistes»

Publié le 20/09/2013

L’organisation d’un "front de généralistes" autour de MG France n’a pas plu à toute le monde et notamment pas à la CSMF, qui dans un communiqué dénie à MG France et à «ses satellites» le droit de parler au nom des généralistes. Dans iun communiqué, la CSMF rappelle que MG France «n’a pas le monopole du monde généraliste». Elle lui reporche sa proximité avec «un gouvernement qu’il a soutenu politiquement», et résume de façon lapidaire lers revendications de la nouvelle coalition syndicale : «non, tous les médecins généralistes ne rêvent pas d’une médecine à l’anglaise, ni de la capitation, et encore moins d’un système étatisé où ils enverraient leurs patients à l’hôpital pour y consulter un spécialiste !» Au passage, la Conf’rappelle qu’elle est à l’origine de nombreux acquis pour la discipline «comme, par exemple, la fin des gardes obligatoires et le paiement des gardes et astreintes et l’introduction de la rémunération sur objectifs de santé publique.» Enfin, concernant la "stratégie nationale de santé" que Marisol touraine doit présenter lundi matin, «la CSMF attend de voir. Si c’est l’étatisation et les contraintes pour les médecins qui prédominent, elle se battra, comme elle l’a déjà fait à l’époque contre d’autres réformes, sans regarder la couleur politique des gouvernements».


Source : legeneraliste.fr