Que deviennent nos juniors ?

Pour Alix, médecine générale rime avec social  Abonné

Publié le 17/05/2013
En pole position aux ECN 2009, elle avait été la première à choisir médecine générale, ce qui lui avait valu le « Prix spécial du jeune généraliste » l’année suivante. À Toulouse ou en Inde, Alix de Francqueville a poursuivi un parcours hors normes.

Peur de rien, curieuse de tout… On se souvient qu’en 2009, Alix de Francqueville avait été la première de sa promotion à choisir médecine générale à l’issue des ECN. Un choix plutôt non conformiste vu l’excellence de son classement qui lui ouvrait toutes les spécialités. Le moins qu’on puisse dire est qu’elle n’a pas fait mentir sa réputation d’audacieuse. Comme il y a trois ans, nous la retrouvons à Toulouse où cette Parisienne d’origine a élu internat. « J’en avais un peu assez de Paris, et je voulais partir en province.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte