Cinéma

Poubelles, la vie...  Abonné

Publié le 25/03/2011

Crédit photo : ©Almega Project et O2 cinema

Une image forte de cet étonnant documentaire restera gravée dans nos mémoires : un jeune Brésilien en larmes assiste à Londres à la vente d’une toile à laquelle il a participé. Les enchères atteignent 50 000 dollars. L’homme est « trieur », c’est à dire qu’il travaille sur le plus grand dépôt d’ordures du monde, dans la banlieue de Rio de Janeiro. Il doit y gagner un euro par jour. Sa vie a changé le jour où Vik Muniz, photographe spécialisé dans la reconstitution de toiles célèbres avec les matériaux les plus incongrus, s’installe sur les lieux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte