Port royal : l’AP-HP plaide non coupable

Publié le 05/02/2013

«L’examen de l’organisation de la maternité de Port-Royal au cours de cette période permet de dire que les effectifs soignants, médicaux et paramédicaux, étaient au complet et que la disponibilité des lits et des salles permettait de recevoir les urgences». Selon un communiqué de l'AP-HP publié lundi soir, les premiers éléments de l'enquête sur le drame de la maternité de Port-Royal à Paris montrent que l’absence de prise en charge de la patiente qui a perdu son bébé in utero la semaine dernière n’est pas lié à une saturation de la maternité, mais au fait que sa prise en charge n'a pas été jugée médicalement nécessaire. Pour autant une enquête «médicale et administrative exceptionnelle» a été diligentée qui sera dirigée par le professeur Bruno Carbone, président de la collégiale des gynécologues-obstétriciens, dont les résultats sont attendus début mars.


Source : legeneraliste.fr