Pompéi renaît de ses cendres  Abonné

Publié le 21/10/2011

Par une belle matinée de cette fin d’été de l’an 79 après J.C., une gigantesque éruption du Vésuve fit disparaître en quelques heures plusieurs cités de la baie de Neapolis. Pluie de cendres, de pierres, coulées de laves engloutirent semblait-il à jamais Pompéi, Herculanum, Stabies… Restait le témoignage de Pline le Jeune, neveu de l’amiral Pline l’Ancien, savant et écrivain mort dans la catastrophe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte