Polémique autour de la sélection en première année de médecine

Publié le 05/04/2013

Alors que 90% des étudiants échouent au concours, la Fage, deuxième organisation étudiante, a dénoncé jeudi lune volonté de "sélection à l'entrée" des études de santé. A l’origine de ses inquiétudes, le projet de loi de la ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso qui sera examiné à l'Assemblée nationale à partir du 13 mai et autorise des expérimentations pendant six ans sur l'accès aux études de santé. La dernière version du texte évoque, en effet la possibilité à titre expérimental "d'une orientation des étudiants de la première année commune des études de santé à l'issue d'épreuves portant sur les enseignements dispensés au début de cette première année. L'université assure alors l'orientation de chaque étudiant n'ayant pas réussi ces épreuves en l'inscrivant dans une formation qui l'accueille dès l'année universitaire en cours". L'entourage de laministre dément toutefois de vouloir instaurer une sélection précoce à l’entrée en médecine. L’année commune en première année a été instauré à la rentrée 2010.


Source : legeneraliste.fr