PMA à l’étranger : la DGS met en garde les gynécos

Publié le 05/02/2013

La Direction générale de la santé s'inquiète du «démarchage de plus en plus offensif des établissements et praticiens français par des cliniques et des organismes étrangers». Dans une circulaire révêlée par Le Parisien, la DGS menace de sanction les gynécologues qui orienteraient leurs patientes vers des établissements étrangers pratiquant la procréation médicalement assistée (PMA). Cette circulaire datée du 14 janvier rappelle que «si le médecin transmet l'information à ses patients, même sans obtenir un paiement ou un avantage de la part de la clinique ou de l'organisme étranger, il peut être poursuivi».


Source : legeneraliste.fr