Urgences

Plus loin, plus réactif  Abonné

Publié le 12/06/2009

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Le délai étant crucial dans les urgences cardiovasculaires, un travail a cherché à savoir dans quelle mesure les généralistes étaient prêts à réagir dans l’immédiateté. Selon l’analyse d’auto-questionnaires présentée au 3e Congrès de la Société Française de Médecine d’Urgence, trois quarts des médecins généralistes libéraux disposent d’un ECG mais le matériel pour perfusion et l’oxygène ne sont présents que pour respectivement 33 % et 23,4 % des praticiens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte