Plus jeune on boit, plus on risque de devenir alcoolique

Publié le 04/01/2013

Une étude conduite sur le rat par une équipe de l'Inserm, publiée dans la revue Neuropharmacology, tend à montrer que la consommation excessive d'alcool durant la première partie de l'adolescence rend ensuite plus vulnérable face à l'alcool. Les chercheurs de l'équipe du Pr Mickael Naassila ont pour cette étude imité chez le «rat adolescent» (âgé de 30 à 40 jours) des situations de «binge drinking», c'est-à-dire de consommations massives, rapides et ponctuelles d'alcool comme peuvent le faire certains jeunes. Les données de l'étude vont dans le sens de l'observation faite chez l'homme où les sujets exposés précocement (entre 13 et 16 ans) ont deux fois plus de risque de devenir dépendants à l'alcool par rapport aux personnes exposées à l'alcool plus tardivement (entre 17 et 21 ans).


Source : legeneraliste.fr