Plus il y a de microbes, moins il y a d’asthme !  Abonné

Publié le 04/03/2011

On savait déjà que les enfants vivant à la campagne étaient moins touchés par l’asthme et l’atopie que les petits citadins. Une analyse publiée dans le NEJM apporte un nouvel éclairage : plus les enfants sont exposés à une grande variété microbienne, moins ils ont de risque de développer un asthme. En revanche, cette corrélation n‘a pas été retrouvée pour l’atopie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte