Plus de vitamine D, moins de cancers du sein ?  Abonné

Publié le 17/09/2010
Une nouvelle analyse issue de la cohorte E3N montre que des taux élevés de vitamine D dans le sang protègerait du cancer du sein.

Une augmentation des niveaux sanguins de vitamine D semble diminuer significativement le risque de cancer du sein. Tel est l’enseignement qu’apporte une étude cas-témoin menée au sein de la cohorte E3N (Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prévention, édition du 8 septembre). Les auteurs ont analysé les concentrations sériques de calcium et de vitamine D (25 hydroxy vitamine D) chez les 636 femmes de la cohorte E3N ayant développé un cancer du sein.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte