Plus de 3 % des morts subites seraient liées à la cocaïne

Publié le 13/01/2010

Plus de 3 % des morts subites seraient associées à une consommation de cocaïne, selon une étude réalisée en Espagne par des spécialistes en médecine légale, publiée mercredi dans la revue de la société européenne de cardiologie, la European Heart Journal. L'étude a été menée sur les autopsies réalisées entre 2003 et 2006 à l'Institut de médecine légale de Séville. Sur les 2 477 autopsies réalisées durant cette période, 668 répondaient aux critères de mort subite, dont 21 associées à une consommation de cocaïne. Ces 21 décès, dus principalement à des causes cardio-vasculaires, concernaient tous des hommes, âgés entre 21 et 45 ans. Les chercheurs ont aussi montré que 81 % des hommes décédés après un usage de cocaïne étaient aussi fumeurs et que 76 % avaient bu de l'alcool. « Nos résultats montrent que la cocaïne a des effets délétères sur le cœur et les artères qui peuvent conduire à une mort subite » a déclaré Joaquin Lucena (Institut de médecine légale de Séville) qui a conduit l'étude. Cependant, si tabac et alcool sont aussi associées avec des maladies cardiaques et le Dr Lucena a ajouté que « la combinaison de cocaïne avec l'une de ces habitudes, ou les deux, peut être considérée comme un cocktail mortel qui favorise le développement prématuré de maladies cardiaques ». On estime à environ 12 millions le nombre de consommateurs européens de cocaïne.


Source : legeneraliste.fr