Autisme

Plaidoyer pour un dépistage plus précoce  Abonné

Publié le 02/04/2010
À l’occasion de la Journée mondiale de l’autisme du 2 avril, deux associations de parents d’enfants autistes s’associent pour lancer une campagne de sensibilisation auprès du grand public et des médecins.

Un peu moins d’un tiers des médecins français (29 %) assimile encore autisme et psychose et la majorité en sous-estime la fréquence. Dans le grand public, 65 % des personnes interrogées ne connaissent qu’un signe distinctif de l’autisme alors qu’il en existe trois. Ce constat de méconnaissance de l’autisme ressort d’un sondage réalisé en mars 2010 auprès de 200 médecins (généralistes et pédiatres) et 1036 personnes âgées de 18 ans à l’initiative d’Autisme sans frontière et d’Autisme France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte