PIP : les leçons du scandale  Abonné

Publié le 03/02/2012

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

« Une tromperie organisée », c’est en ces termes que le directeur de l’Afssaps, Dominique Maraninchi qualifie le scandale des prothèses mammaires de la société Poly Implant Prothèse, fondée par Jean-Claude Mas. Dans un rapport présenté mercredi à Xavier Bertrand et Nora Berra, l’Afssaps et la Direction générale de la Santé (DGS) préconisent le renforcement des inspections et de la surveillance des dispositifs médicaux. Au niveau national, le nombre d’inspecteurs sera augmenté et les contrôles seront plus nombreux et inopinés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte