PIP: certaines prothèses pas forcément frauduleuses

Publié le 20/01/2012

«Toutes les prothèses mammaires de l'entreprise PIP ne sont pas bonnes à jeter.» Alors que, selon un bilan provisoire de l’Afssaps, 672 explantations préventives auraient déjà été recensées, voilà une information qui risque de renforcer la perplexité des patientes, des médecins et des autorités de santé. Selon le site internet de l’Express, une catégorie de prothèses mammaires PIP seraient en effet remplies de gel de silicone de marque Nusil légal, affirme le site de L'Express, citant des déclarations de cadres de l'entreprise aux gendarmes. D'après l'Express, «à partir du 1er janvier 2006 jusqu'à la liquidation de la société en mars 2010», une catégorie de prothèses, les implants «micro texturés» dont les enveloppes sont finement granulées, étaient remplis d'un gel médical Nusil, légal. En revanche les autres types, «tous les implants ronds texturés, tous les implants ronds lisses, et tous les implants anatomiques dits de reconstruction (étaient fabriqués) avec un gel PIP» illégal, selon des déclarations du directeur technique Thierry Brinon aux enquêteurs, citées par l'Express. L’Afssaps n'a pas commenté l'information de l’Express. Le patron de l'agence, Dominique Maraninchi, avait simplement indiqué le 5 janvier «qu'aucun élément ne laissait penser qu'il y ait eu de bonnes prothèses PIP».


Source : legeneraliste.fr