Pilules: l’Ordre incite à écrire "non renouvelable" sur l’ordonnance

Publié le 02/06/2010

Les infirmières pourront renouveler une prescription, datant de moins de un an, pour tout type de contraceptif oral, pour une durée maximum de 6 mois. Quant aux pharmaciens, ils pourront délivrer tout type de pilule avec une ordonnance dont la durée de validité est expirée, en inscrivant sur celle-ci «délivrance par la procédure exceptionnelle d'une boîte supplémentaire». Les dispositions permettant aux infirmières et aux pharmaciens de renouveler une prescription ou de renouveler des pilules sont en effet entrées en vigueur mardi, avec la publication au Journal officiel de la liste des médicaments concernés. Ces mesures étaient inscrites dans la loi "Hôpital, Patients, Santé, Territoires" (HPST) de la ministre de la Santé Roselyne, votée en juin 2009. Toutes les pilules contraceptives existantes sont concernées par l'arrêté, a précisé le ministère. Dans un communiqué, le Conseil national de l'Ordre des médecins, renouvelle son opposition à ces dispositions et invite les médecins à indiquer sur l'ordonnance, dès qu'ils l'estimeront nécessaire, la mention «non renouvelable». L’ordre craint en effet que ces nouvelles mesures ne dissuadent les femmes d’aller consulter médecins ou sage-femmes.


Source : legeneraliste.fr