Pilule et risque thrombo-embolique ou… grossesse ?  Abonné

Publié le 01/03/2013

Suite à la plainte déposée contre le laboratoire Bayer et l’ANSM par une jeune femme accusant sa « Pilule » de troisième génération d’être responsable de son AVC, je suis étonné de la réaction du gouvernement. Celui-ci par sa gestion hésitante au jour le jour de cette plainte, puis des autres plaintes pour le même sujet, a ouvert en grand les portes pour que la grande majorité des femmes, qui présente la moindre intolérance à sa « pilule », porte plainte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte