Pesticides : les médecins lanceurs d’alerte proposent quatre amendements à la loi agricole

Publié le 11/05/2014

Crédit photo : DR

Principe de précaution : c’est en poursuivant cette logique que les animateurs d’"Alerte des médecins sur les pesticides" -qui ont déjà démarché les ministères la semaine dernière- veulent tenter de peser dans le débat sur la loi d’avenir agricole de l’alimentation et de la forêt (LAAF). Ce texte adopté en première lecture début 2014 par l’Assemblée puis le Sénat doit revenir prochainement en deuxième lecture dans l’Hémicycle. L’association que préside le Dr Pierre-Michel Périnaud (photo) entend bien en renforcer l’aspect sécurité sanitaire et vient d’adresser à plusieurs députés ses quatre amendements.

Son but est de faire retirer du marché les produits classés CMR (cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques), non seulement avérés comme tels, mais aussi suspectés. "Alerte des médecins sur les pesticides" veut aussi faire passer la même interdiction à titre préventif pour les perturbateurs endocriniens (PE), alors que, soulignent ses animateurs, "les tests de toxicologie réglementaires actuels ne permettent pas de détecter leur seuil de toxicité". Enfin, le but de ces médecins militants est d’obtenir que les AMM sur les produits phytosanitaires prennent en compte, non seulement la substance principale, mais aussi les adjuvants.

"Les quatre amendements que nous proposons, en permettant d'exclure tous les pesticides CMR ou PE, et en permettant une évaluation complète des produits effectivement commercialisés redonnent à la Santé et à la protection des populations une place prioritaire dans la LAAF", explique Pierre-Michel Périnaud. "Face aux lobbies, nous espérons que nos députés auront la volonté de défendre la santé publique ! " insiste, déterminé, le généraliste de Limoges.


Source : legeneraliste.fr