Corse du sud

Paul-André Colombani, de l'URPS à l'Assemblée de Corse

Publié le 19/06/2017

Crédit photo : Capture d'écran Youtube

La Corse ne faisant jamais rien comme les autres, pas de vague En Marche sur l’Ile de beauté, mais un raz-de-marée régionaliste qui a donc porté trois élus de la mouvance à l’Assemblée Nationale. Le Dr Paul-André Colombani est de ceux-là. Dans l’ile, cet élu de l’Assemblée de Corse est tout sauf un inconnu, pourtant son élection dimanche 18 juin (55,22%) dans le fief de la famille (LR) Rocca Serra est une vraie surprise, car, en Corse du sud, le Dr André-Paul Colombani était en retard sur son concurrent au soir du premier tour.
 
Ce généraliste de 49 ans n’est pourtant pas un professionnel de la politique. Pendant la campagne, le candidat praticien qui exerce sur la commune de Zonza, à Ste Lucie de Porto Vecchio expliquait d’ailleurs avoir dû prendre sur ses vacances pour faire campagne. Il s’installe au tout début des années 2000 dans cette petite localité du sud de la Corse après un internat à l’hôpital d’Ajaccio et à l’issue d’études de médecine à Marseille. Un éloignement vécu un peu comme un exil volontaire pour ce corse dans l’âme : « J'ai réalisé que je devais faire le sacrifice de quitter mon île quelques années, dans le but d'accéder à un métier qui me permette d'être indépendant et surtout d'exercer ma profession en Corse tout en aidant la population. »
 
A l’en croire, ses fonctions de soignant ne sont pas pour rien dans sa vocation politique : « Pendant ces 17 années d'exercice de la médecine générale au contact de toutes les couches sociales de la population, j'ai pu appréhender au quotidien les difficultés rencontrées dans notre société : précarité, chômage, revenus insuffisants, isolement... », expliquait-il pendant la campagne. De tous les généralistes élus à ces législatives 2017, c’est, semble-t-il, le seul à avoir à son actif une vie syndicale au service de la profession. Elu CSMF à l’URPS de Corse, le Dr Colombani est aussi président de l’Observatoire Régional de la Santé. Et il est parallèlement président de la commission santé de l’Assemblée de Corse.

Source : legeneraliste.fr