Trois questions à…

Patrick Hassenteufel, Professeur de science politique à l’université de Versailles-Saint-Quentin en Yvelines.  Abonné

Publié le 08/10/2010

Crédit photo : ©JP1

Le Généraliste : Quel regard portez-vous sur les résultats de ces élections ?

Pr Patrick Hassenteufel : Le fait que le SML ait autant progressé et qu’Union Généraliste n’ait pas vraiment percé sont les deux éléments qui m’ont le plus surpris. Mais l’absence d’évolution importante entre les deux gros syndicats, la Csmf et MG-France, qui continuent de dominer, me surprend moins dans la mesure où la logique presque traditionnelle de vote sanction à l’encontre du syndicat signataire de la convention, a, cette fois, été brouillée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte