Eular 2010

Pathologies microcristallines : l’arsenal thérapeutique s’élargit dans la goutte  Abonné

Publié le 10/09/2010
La meilleure connaissance des processus d’excrétion de l’acide urique par le rein a permis le développement de nouveaux agents uricosuriques.

Une fois n’est pas coutume, le dernier congrès de l’Eular a accordé cette année une large place aux pathologies microcristallines. Un regain d’intérêt justifié à la fois par la fréquence de ces pathologies, l’évolution des stratégies diagnostiques (avec une place croissante pour l’échographie) mais surtout l’arrivée de nouveaux médicaments prometteurs notamment pour le traitement de la goutte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte