Pathologies cardio-vasculaires : le raz-de-marée interventionnel  Abonné

Publié le 06/11/2015

Crédit photo : ZEPHYR/SPL/PHANIE

Si des innovations très récentes améliorent la prise en charge des valvulopathies et apportent un espoir dans l'insuffisance cardiaque, la prise en charge de la pathologie coronarienne a bénéficié de tels progrès en 4 décennies, et à tous les stades de son évolution, qu’elle a permis le recul de la mortalité cardio-vasculaire au deuxième rang, derrière celle par cancers.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte