« Pas très optimiste »  Abonné

Publié le 06/05/2011

« J’ai un peu de marge. J’ai 46 ans mais, la cinquantaine approchant, il serait sans doute intelligent de me préoccuper de ma retraite. Surtout que j’ai commencé à exercer à 27 ans. Pour l’instant, j’ai ouvert deux petits contrats Madelin, à fins de retraite complémentaire, mais je ne les alimente pas très sérieusement… Sur le fond, je ne suis pas très optimiste sur l’état de mes revenus quand je cesserai d’exercer. Ce sera sans doute une sacrée dégringolade. Donc, avec quatre enfants à élever, je ne suis pas prêt de m’arrêter de travailler ».

Dr Stéphane Pertuet, généraliste à Barentin (Seine-Maritime)

Source : Le Généraliste: 2563