Pas de traitement prolongé avec la nitrofurantoïne  Abonné

Publié le 18/03/2011

De nouveaux cas graves d’atteintes hépatiques et pulmonaires ont été rapportés au cours de traitements prolongés avec la nitrofurantoïne (Furadoine®, Furadantine® et Microdoine®). L’Afssaps recommande donc aux médecins de ne plus initier de traitement prophylactique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte