Pas de traitement miracle  Abonné

Publié le 12/06/2020

S’il n’existe pas actuellement de traitement spécifique de la NASH, de nombreuses molécules sont à l’étude, mais aucune ne fait figure pour le moment de traitement miracle. La plus avancée est l’acide obéticholique, qui semble montrer un bénéfice sur la fibrose et sur la NASH, mais tous les patients ne répondent pas (23 % répondeurs vs 12 % dans le bras placebo) et on manque de facteurs permettant de prédire la réponse au traitement. Quant à l’élafibranor, il s’est finalement montré décevant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte