Pas de faute médicale à la maternité de Port Royal

Publié le 19/03/2013

Dans l’affaire du bébé mort né d’une patiente qui avait été renvoyée chez elle en janvier, la maternité de Cochin-Port-Royal a été blanchie par une enquête interne "exceptionnelle" a annoncé lundi soir l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). «Les personnels soignants, médicaux et paramédicaux, étaient au complet et la disponibilité des lits et des salles permettait de recevoir les urgences», indique le communiqué de l'AP-HP. L'enquête qui a été menée par une mission médicale de plusieurs spécialistes, exclut aussi toute erreur médicale :«La prise en charge médicale a été conforme aux bonnes pratiques obstétricales telles que définies par les recommandations de la HAS : le déclenchement de l'accouchement, tel qu'il avait été planifié, n'a, à aucun moment, présenté un caractère urgent, en l’absence de risque fœtal identifiable.» La mission d'enquête, dirigée par le professeur Bruno Carbonne, président de la collégiale des gynécologues-obstétriciens de l'AP-HP, confirme donc les premiers éléments annoncés par l’AP-HP quelques jours après le drame. Le rapport a toutefois préconisé d'améliorer l'accueil et la prise en charge des patientes. Dans cette affaire une enquête judiciaire est toujours en cours. Une autopsie du bébé a été pratiquée mais les médecins de Port-Royal n'en connaissent pas le résultat.


Source : legeneraliste.fr