L’avis du Dr Jean-Pierre Gobin*

« Pas de consensus pour ce type de varices »  Abonné

Publié le 10/06/2011

« Il n’existe pas vraiment de consensus thérapeutique pour ce type de varices pelviennes, inaptes au stripping ou au laser. L’embolisation par coils donne des résultats assez satisfaisants, à réserver aux symptomatologies valvulaires invalidantes, au reflux pelvien sérieux et aux grosses varices. Mais la plupart du temps les varices pelviennes sont tout à fait accessibles à la sclérothérapie à la mousse injectée sous contrôle échographique. La technique, en phase de standardisation, pourrait devenir l’indication princeps du traitement des varices pelviennes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte