Diabète

Pas d’âge pour les incrétines  Abonné

Publié le 19/11/2010
L’âge des diabétiques de type 2 ne semble pas constituer une limite à la prescription des incrétines, mais les études chez les sujets âgés se font encore rares. En pratique courante, elles sont déjà très largement utilisées dans cette tranche d’âge.

Crédit photo : ©BSIP/HUMBERT

Il n’y a aucune raison médicale de priver les seniors de ces deux nouvelles classes médicamenteuses (analogues du GLP-1 et inhibiteurs de la DPP-4), en l’absence de contre-indication évidente (notamment rénales). Les études conduites chez le senior ont conclu à une efficacité et tolérance similaires à celles observées chez des sujets plus jeunes, mais elles sont si rares que leur utilisation suscite une certaine prudence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte