Pas d’âge limite pour le frottis  Abonné

Publié le 07/05/2009

Selon un travail publié dans le British Medical Journal, le dépistage par frottis cervical ne doit pas s’arrêter après 50 ans puisque le risque de cancer du col est identique à celui de la femme plus jeune même en cas de frottis négatifs à plusieurs reprises. Les chercheurs danois et néerlandais ont ainsi montré sur un grand registre national que l’efficience du dépistage se vérifie au-delà de l’âge de 50 ans compte tenu d’une incidence similaire de cas de cancer du col de l’utérus dans les différentes clases d’âge.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte