Editorial

Paré à virer ?  Abonné

Publié le 21/03/2014

La date est à marquer d’une pierre blanche car cela faisait 12 ans que cela ne s’était pas produit. Samedi, la CSMF aura donc un nouveau président. Et, quel que soit l’issue du scrutin qui oppose Jean-François Rey à Jean-Paul Ortiz, le changement sera au rendez-vous. Question de style, d’abord, tant il est, bien entendu, impossible d’imiter la faconde, les coups de gueule et les talents de débatteur de Michel Chassang.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte