Accès aux soins

Parcours de soins, secteur optionnel: quoi de neuf pour vos patients ?  Abonné

Publié le 23/10/2009
Le futur secteur optionnel sur lequel les parties conventionnelles se sont entendues la semaine dernière révolutionnera-t-il l’accès au spécialiste ? Il faudra du temps pour pouvoir le dire. Trois ans après son adoption, le système du médecin traitant ne semble en effet avoir modifié qu’à la marge le parcours de soins. Une étude du ministère de la Santé en dresse un bilan exhaustif.

Crédit photo : ©VOISIN/PHANIE

Trois ans après l’entrée en vigueur du parcours de soin, une « recommandation médicale » précède 70 % des consultations auprès du cardiologue et du gastro-entérologue, 60 % en rhumatologie et ORL, mais seulement 40 % en dermatologie. C’est ce que révèle, une étude que vient de publier la DREES, le service statistique du ministère de la Santé. Pour les spécialités en accès direct spécifique (ophtalmologie, psychiatrie, gynécologie), en moyenne 20 % seulement des consultations font suite à une recommandation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte