Paludisme: un essai vaccinal encourageant

Publié le 15/09/2011

Un vaccin antipaludéen a donné des résultats prometteurs chez des enfants au Burkina Faso, selon les premiers résultats d'un essai clinique publiés mercredi aux Etats-Unis. Les premiers résultats ont montré un effet protecteur significatif contre le paludisme durant la période de suivi. Cet essai clinique, dont les résultats sont publiés dans le New England Journal of Medicine daté du 15 septembre, a été mené sur 45 enfants âgés de 12 à 24 mois répartis en trois groupes. Le premier a reçu une dose de 15 microgrammes de ce vaccin MSP3, le second, une dose de 30 microgrammes et le groupe témoin un vaccin contre l'hépatite B. La fréquence du paludisme a été de trois à quatre fois moindre chez les enfants traités avec ce nouveau vaccin que chez ceux qui ont reçu le vaccin contre l'hépatite B. Les médecins qui ont mené cet essai clinique ont constaté dans les deux groupes vaccinés avec des doses distinctes une similitude tant dans les anticorps créés par leur organisme que dans la protection observée. Cette découverte est venue s'ajouter à des observations chez des primates et surtout chez l'homme depuis vingt ans, confirmant le rôle clé de MSP3 dans le paludisme. Le seul vaccin (le RTS,S de GlaxoSmithKline) faisant l'objet d'un essai clinique de phase 3, dernière étape avant la mise sur le marché, et qui pourrait être disponible dès 2015 est en cours de test dans sept pays d'Afrique. Les premiers résultats sont attendus en 2012.


Source : legeneraliste.fr