Palu : un essai clinique relance l’espoir d’un vaccin

Publié le 22/08/2013

"Bien que nous soyons encore aux premiers stades du développement, nous pensons que ce vaccin permettra d'éliminer le paludisme". Stephen Hoffman, PDG de Sanaria, le laboratoire qui dirige les recherches sur un vaccin contre la paludisme est optimiste, après que les chercheurs américains ont annoncé le 8 août les résultats très prometteurs et sans précédent de l'essai clinique. Ce vaccin fabriqué à partir d'un grand nombre de parasites affaiblis responsables du plasmodium, a permis d'obtenir jusqu'à 100% de protection chez six des neuf adultes ayant reçu la plus forte dose. Pour cet essai de phase 1, 40 personnes de 20 à 44 ans ont participé. "Les scientifiques s'efforcent de produire un vaccin anti-paludéen depuis 30 ans et maintenant ces résultats montrent que nous avons un vaccin sûr, injectable et qui peut sauver des millions de vies", souligne encore Stephen Sanaria. L'équipe de chercheurs dont l'étude est publiée dans la revue américaine Science va bientôt entreprendre plusieurs petits essais cliniques en Afrique, en Allemagne et aux Etats-Unis. Ils testeront également différentes fréquences de vaccination avec l'objectif d'obtenir une protection de 100% avec moins de cinq doses du vaccin.

Jusqu’alors, le vaccin anti-paludéen le plus avancé aujourd'hui appelé "RTS,S" a été développé par l'ONG PATH, le laboratoire pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline et la fondation Gates. Il a fait l'objet d'un essai clinique de phase 3, dont les résultats ont été publiés en 2012, dernière étape avant un potentiel feu vert pour la commercialisation. Mais les résultats étaient mitigés.


Source : legeneraliste.fr