Oxaliplatine et hypersensibilité au froid  Abonné

Publié le 25/03/2011

Les patients atteints de cancer colorectal traités par de l’oxaliplatine ont comme effet secondaire une hypersensibilité au froid. Selon une équipe du CNRS, cet effet pourrait être prévenue par l’ivabradine, aujourd’hui utilisée dans l’angor stable. Cette molécule restaure en effet le seuil normal d’excitabilité des neurones activés par le froid. Et ce, sans effet sur les autres neurones sensitifs tels que les récepteurs au toucher.

Source : EMBO molecular medecine

Source : Le Généraliste: 2558