Ouverture à Paris d’une enquête préliminaire sur le Mediator

Publié le 09/01/2011

Le parquet de Paris a ouvert en décembre une enquête préliminaire sur le Mediator, a t-on appris vendredi. L'enquête a été confiée aux gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp). Elle intervient alors qu’une dizaine de plaintes ont pour l’instant été déposées à Paris. Un porte-parole de Servier a expliqué samedi à l’Agence France Presse que le groupe "collaborera pleinement à toutes les enquêtes". Dans la dernière édition du Journal du Dimanche, la directrice des realtions extérieures du laboratoire a par ailleurs indiqué que "le Mediator a pu présenter un vrai risque pour certains patients". Cette responsable fait cependant valoir à propos des études impliquant le médicament dans des valvulopathies, que les calculs du nombre de victimes "ont été réalisés à partir d'une population qui avait pris du Mediator, sans tenir compte apparemment des autres pathologies dont pouvaient souffrir ces patients. (...) La simple constatation d'une valvulopathie ne permet pas de l'imputer systématiquement à un traitement médicamenteux. D'autres facteurs de risques existent tels que le diabète, le surpoids et l'âge", a-t-elle ajouté.


Source : legeneraliste.fr