Courrier des lecteurs

Oui à l’échographie !

Publié le 02/03/2018

Pensez-vous que l'échographie puisse vous aider dans votre pratique ? Le Généraliste vous avait posé la question dans son dossier intitulé « L'échographie en médecine générale, gadget ou révolution ? ». Vous êtes nombreux à nous avoir répondu, parfois même depuis l'étranger. Nous publions cette semaine quelques réponses.

« Bien sûr que l'échographie est utile. Ce stéthoscope de 21e siècle est pour moi indispensable (…). Je m'en sers tous les jours pour confirmer ou infirmer mon diagnostic clinique et je ne comprends pas que l'échographie de premier recours ne fasse pas partie de l'enseignement universitaire de base. J'encourage mes internes à s'y mettre, à se former et à pratiquer. C'est un outil essentiel pour les futurs généralistes et il faut accompagner les progrès immenses réalisés dans ce domaine depuis vingt ans. » Docteur Y.Chuberre (Morbihan)

« Je réponds incontestablement oui, l’échographie générale est un outil qui est indispensable (…) pour la bonne pratique de la médecine moderne. Je ne peux m'en passer depuis qu'il est à ma disposition. » Dr R.Hamidi (Algérie)

« À la suite du premier congrès d’échographie pour le généraliste, j’ai fait le grand saut. Je me suis équipé d’un échographe d'occasion, et je prolonge ma formation du congrès (prise en charge par le DPC) par les cours du Pr Bougeois sur Internet. Je fais pour le moment de l’échoscopie en prolongement de mon examen clinique plus de deux fois par jour. La question est en fait : comment faisais-je auparavant sans ? » Dr B.Fourrier (Ille-et-Vilaine)

« Je ne peux que confirmer la valeur rajoutée de cet outil dans la pratique quotidienne dans nos cabinets, d'autant que le délai pour obtenir un RDV pour la réalisation d'un examen devant une suspicion de pathologie est parfois très long. Cet outil est d'une aide précieuse et va contribuer aussi à l’épanouissement et la continuité de mon exercice pendant un certain temps. » Dr H-C.Haffane (Bas-Rhin)

« Je réponds oui et cent fois oui. Je la pratique quotidiennement depuis 2009 après avoir suivi une formation sous l’égide du professeur Bourgeois. J’effectue environ 500 échographies cotées et un nombre considérable d'échoscopies. J’ai pu évaluer une économie directe de 25 000 € pour l’Assurance maladie. En effet on ne peut pas coter C + Z. À cela s’ajoutent les hospitalisations évitées et le désengorgement des urgences. Avec les années de pratique, j’ai établi des relations de confiance avec différentes spécialités, permettant ainsi un accès direct dans les services de chirurgie notamment. L’échographie permet aux médecins généralistes une autonomie, une fiabilité dans son exercice et de sérieuses économies au prix d’une longue formation. Il reste à convaincre nos organismes de tutelle et surtout nos facultés de médecine.» Dr P.Guérin (Morbihan)

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr


Source : Le Généraliste: 2825