Eular 2010

Ostéoporose : un lien etroit entre risque fracturaire et microarchitecture osseuse  Abonné

Publié le 10/09/2010
Améliorer la microarchitecture osseuse permet de réduire le risque de fractures

Le risque fracturaire est étroitement lié à la microarchitecture osseuse. Différentes données épidémiologiques indiquent en effet que les femmes ménopausées présentent une densité osseuse, un nombre de travées et une épaisseur corticale considérablement plus faibles que les femmes en pré-ménopause au niveau du radius et du tibia. Par ailleurs, les femmes fracturées présentent une densité trabéculaire plus faible et une distribution trabéculaire plus hétérogène au niveau du radius que les femmes non fracturées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte