Option référent bis ?  Abonné

Publié le 11/12/2009

Echange aigre doux lors des « Tribunes libérales » de la FMF, fin novembre. Hélène Baudry, chef de file des anciens référents de l’Amedref, interpelle Frédéric van Roekeghem. Elle : « En 2006, vous nous aviez dit que vous ne pourriez pas faire sans les référents, si les CAPI sont censés remplacer l’option référent, ceux-ci ne sont pas à la hauteur ». Lui, un peu penaud : « Il y a des choix qui ont été faits ». Difficile, en effet, de ne pas voir une filiation entre l’option référent et les CAPI puisque les objectifs de santé publique et d’économies sont quasiment les mêmes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte