Antibiothérapie

Opération sauvetage  Abonné

Publié le 16/12/2011
Tenter de préserver l’efficacité des antibiotiques. Si l’idée n’est pas nouvelle, elle prend cette année une ampleur inédite : l’OMS en a fait le thème de la Journée mondiale de la santé, le 18 novembre étant consacré « Journée européenne d’information sur les antibiotiques ». Et, en France, alors que la consommation des antibiotiques a baissé de 16 % en 10 ans, le nouvel objectif fixé par le plan national 2011-2016 vise une diminution de 25 % en 5 ans. Ce qui permettrait à la France de se rapprocher du niveau moyen de consommation européen. Un objectif réaliste, selon le Pr Elisabeth Bouvet, infectiologue à l’hôpital Bichat*.

Crédit photo : ©DR

Le Généraliste. Le nouveau plan national d’alerte sur les antibiotiques propose diverses mesures : référents Antibiotiques à l’hôpital, campagnes auprès du grand public, recours en médecine générale au diagnostic rapide par bandelettes urinaires, liste d’antibiotiques de dernier recours… Que pensez-vous de toutes ces actions?

Pr Elisabeth Bouvet. Bon nombre sont déjà appliquées depuis plusieurs années dans les établissements de santé, et l’intérêt du plan est de vouloir les généraliser et les harmoniser en ville comme à l’hôpital.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte